L’une des raisons pour laquelle ce film fait partie de mes coups de coeur est l’usage admirable de la langue française.

Et parmi tous les passages, celui très remarquable que la tirade de V :

« Voilà !

Vois en moi l’image d’un humble vétéran de Vaudeville distribué vicieusement dans les rôles de victime et de vilain par les vicissitudes de la vie. Ce visage, plus qu’un vil vernis de vanité, est un vestige de la vox populi aujourd’hui vacante, évanouie. Cependant cette vaillante visite d’une vexation passée se retrouve vivifiée et a fait voeu de vaincre cette vénale et virulente vermine vantant le vice et versant dans la vicieusement violente et vorace violation de la volition. Un seul verdict, la vengeance, une vendetta telle une offrande votive mais pas en vain car sa valeur et sa véracité viendront un jour faire valoir le vigilant et le vertueux. En vérité ce velouté de verbiage vire vraiment au verbeux, alors laisse moi simplement ajouter que c’est un véritable honneur que de te rencontrer.

Appelle moi V. »

En image, aux environs de 1 minute 30...mais il vaut le coup de vraiment tout regarder !!!