Petit intermède culturel...je vous propose aujourd'hui le début d'une nouvelle série de billets :

" Dis, Papa, c'est quoi cette bouteille de lait ? "

Vous avez tous en tête cette publicité où, absorbé par son journal, le papa ne répond pas, et immédiatemment il a droit à la question embarrassante "Comment on fait les bébés?"...Mais je m'égare...

Le sujet de mes billets explorera le sens d'expressions ou de proverbes couramment utilisés...alors ne prenez pas vos cliques et vos claques ! Car un travail de bénédictin nous attend, qui va vous passionner, j'en mettrais ma main au feu, et non pas à couper !

"Se porter comme un charme"

Attention, à ne pas tomber sous le charme ! Il ne faut pas confondre le charme, du latin carpinus, arbre à bois blanc qui orne les allées, avec le charme du latin carmen, "chant, incantation". C'est ce dernier, synonyme d'illusion, de sortilège, de pouvoir magique, qui anime la comparaison de l'expression. Au début du XIXème siècle, à une époque où l'hygiène et la médecine en sont encore à leurs balbutiements, "se porter comme un charme" est un constat heureux sur sa solidité, sa bonne santé, comme si un charme, un enchantement en était responsable.

Ainsi, une personne  "se portant comme un charme" pourrait avoir reçu "de bons sortilèges", qui  la garderaient toujours en bonne santé.

Caricature de Daumier

    Site "Société d'histoire de la pharmacie"